Recommander ce site

Accueil
L'auteur
Les textes
Galeries
Le blog
Contact

 
Premier amour.

Nous n’avons eu de jours
que le temps des promenades.
Nous n’avons eu d’amour
qu’un parc où nous retrouver.
Nous marchions près du lac
de dimanche en dimanche,
en nous tenant la main
à travers les années.
Nous nous aimions marchant
comme pour fuir les moments
si longs d’être séparés,
pour ne pas que s’arrêtent
en même temps que nos pas
les battements de nos cœurs
marchant à l’unisson.
En ces heures passagères
l’amour avait le bruit,
de saison en saison,
de nos pas sur les feuilles
sur la neige en hiver
et du gravier foulé,
sous nos pieds impatients
de s’échapper du parc :
un jour nous serions grands.
Avant que de changer,
notre amour s’est usé
A force de marcher.
Sur les feuilles, sur la neige
où le gravier foulé,
dans le parc crissent des pas
qui ne sont plus les nôtres.

retour en haut de page


   
Textes et illustrations protégés par le droit d'auteur.