Thursday, June 25, 2009

Suspens.

A deux pas du poème, en marge des guérets, j’ai pris la place de l’homme immobile au seuil de la forêt. Seul, sous un ciel incertain, j’hésite à reprendre ma marche vers la ligne d’arbres inclinés au-dessus du chemin qui forment une voûte gothique traversée d’une lumière trouble ; les feuilles enluminées me tiennent lieu de pensée, mon regard s’y perd en l’absence des mots.
D’ordinaire, je m’abandonne au quotidien des gestes, me laisse absorber par le courant des actes qui me porte vers le soir ; là, je reste ballant, aussi présent que la terre du chemin.

1 Comments:

Anonymous steven said...

Bonjour,


Je me permets de vous écrire ce mail afin de vous demander de l'aide. En effet, j'ai un grand forum d'écriture, Passion d'écrire, qui compte plus de 300 membres actuellement et j'aimerais savoir si ça vous intéresserait de vous y inscrire pour partager votre expérience de l'écriture, nous faire découvrir vos écrits, adhérer à nos futurs projets professionnels et participer aux différentes rubriques. Le forum est partenaire avec trois maisons d'éditions à compte d'éditeur et compte des membres sérieux. En attendant votre réponse, je laisse à votre disposition l'adresse de mon forum et 2 mails( forum : http://vadcar76800.forumsactifs.com, msn : vadcar76800@hotmail.fr ou michele.vadcar@orange.fr )
Merci de votre réponse

November 9, 2009 5:00 AM  

Post a Comment

<< Home