Recommander ce site

Accueil
L'auteur
Les textes
Galeries
Le blog
Contact

 
Courir.


Courir, courir,
après quoi, après qui ?
On s’voit toujours courir,
à croire qu’on fuit sa vie,
qu’on essaie de se perdre,
de se larguer en route,
de s’oublier sans doute.
On se perd dans des gestes
que personne ne conteste
mais dont on n’comprend plus
si on les a voulus
ou si on s’les impose
pour éviter la pause,
le temps d’s’interroger
et de s’apercevoir
qu’on sacrifie sa vie
à des dieux dérisoires.
On se parle, on s’sourit
mais on n’est pas présent
dans les riens échangés
que personne ne dément.
Il n’faut pas s’arrêter,
ne pas s’interroger
et ne pas prendre conscience
qu’on a fait de sa vie
une chose sans importance.
On court car tout le monde court
pour ne pas être en reste,
même si personne n’est pour
il n’faut pas qu’on proteste.
Il faut courir encore.
Il faut gagner du temps,
pour tenter de semer
c’qui nous attend devant.
Il faut bien s’arrêter,
d’courir après la mort.

retour en haut de page


   
Textes et illustrations protégés par le droit d'auteur.