Recommander ce site

Accueil
L'auteur
Les textes
Le blog
Contact

 
Vues sur les ombres.


Je me suis vu, encore enfant, dénombrer mes doigts en réponse à mon nom ; maintenant, je me penche, parfois jusqu’au vertige, sur des phrases non écrites pour savoir qui je suis. Je regarde des planches pour y voir plus clair, distinguer des oiseaux, des insectes, des motifs, des armures ou des fleurs : j’apprends des noms. J’oublie aussi.
Je me suis vu en ombre découpée devant une meurtrière, une ombre prise à même le sol, parmi d’autres, elles aussi faites de petits cailloux blancs pour un semblant d’existence au milieu des champs, ou devant une cascade.
Mon ombre à ma place dans des lieux où je suis inconnu, ou qui me sont inconnus. Être ici ou là, au fond d’un tunnel obscur, par ombre interposée, par ombres dédoublées, se faisant face, ou fuyant vers une invisible sortie. Ou encore, inclusions grenues, crayeuses ou translucides dans le verre capturées ; le mouvement figé vers celui qui s’envole.
J’ai vu mon ombre en surimpression sur un tapis de feuilles mouillées d’automne, poussant un lourd cylindre en équilibre sur l’arête et une autre ployant sous le faix d’un anneau bleu, un cône les surplombant comme un chapeau de clown. D’autres encore escaladant une souche ou courant sur un fil électrique ou assis sur ce fil à côté des pigeons ; se glissant sous les voûtes de tuiles rouges où nichent des moineaux, le bandeau noir sur les yeux, détruisant des fleurs jaunes pour des raisons inconnues. Une ombre capricante sur des baies éclatées, pourpres, dressées sur des tiges veinées de rouge le long d’une branche grossie ; elle sautille de l’une à l’autre pareilles aux clefs des bois ; à sa fugue légère répond celle qui traverse le corps jusqu’au pavillon. Ou contemplative à l’entrée d’une caverne de mie de pain ; ou captive dans les mailles d’un filet l’hiver accroché à l’esse d’un réverbère sous le regard d’une mésange ; elle est charbonnière, vient chercher pâture sous les globes.
D’ombre en ombre, je passe d’un monde à l’autre sans laisser d’autres traces que des vues remaniées.

retour en haut de page


   
Textes et illustrations protégés par le droit d'auteur.